Vous êtes ici : Accueil > FORMATION > Toutes les formations > Mon métier d'agriculteur

Mon métier d'agriculteur

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Toutes nos formations sur ce thème

Aube : 13 janvier 2022

Haute-Marne : 23 décembre 2021

Aube : Débutant (1 jour) : 21 avril 2022

Marne : Expert (2 jours) : 18 et 19 juillet 2022

Aube : 25 mai 2022

Haute-Marne : 24 mai 2022

Lieu à définir selon inscriptions : 09 novembre 2021

Aube : 17 novembre 2021

Haute-Marne : 24 novembre 2021

Aube : 07 et 14 décembre 2021 ou 20 et 27 janvier 2022

Haute-Marne : 23 et 30 novembre 2021 ou 06 et 13 janvier 2022

Aube : 25 novembre 2021

Aube : 23 décembre 2021 et 11 janvier 2022

Haute-Marne : 16 décembre et 18 janvier 2022

Aube : 05 et 06 février 2022

INSCRIPTION

Nathalie DESNOUVEAUX

Assistante formation Aube & Haute-Marne 

Tel : 06.46.42.78.73

ndesnouveaux@haute-marne.chambagri.fr

 

 

Témoignage : Quand Synergie rime avec Déphy

Jeanne Marie Labrosse, Conseillère Déphy à la Chambre d'agriculture :

"La campagne des formations Synergie a commencé, avec pour la première fois la participation d'un des groupes innovants de l'Aube.

Mardi 5 décembre, les agriculteurs du réseau DEPHY 10-52 sont sortis enchantés de cette journée !!!


Même s'ils travaillent déjà les marges brutes au sein de leur groupe, se réapproprier les chiffres de coûts de production leur a fait prendre conscience encore plus fortement de l'intérêt de faire évoluer leur système de production par rapport au contexte et à leurs objectifs personnels.
La formation synergie leur a apporté denouvelles pistes de réflexion pour leurs systèmes de demain ! Main d’œuvre,  complémentarité de l'élevage, projets de transformation ou valorisation en bio : autant de sujets à développer désormais en projection dans le cadre d'un J2 très attendu.
Le GDA de Champignol prend le relai Synergie le 14 décembre.

Ces deux sessions vont venir alimenter latribu  aubo-haut-marnaise sur les "références économiques" dont le travail sera valorisé dans le cadre du Projet Barrois".